La PNH annonce la création d’une commission pour évaluer les besoins des policiers.

La PNH annonce la création d’une commission sous peu pour évaluer les besoins des policiers , d’après le porte-parole adjoint de la police Garry DESROSIERS et cette commission sera composée de policiers de différentes unités et de tous grades .
En savoir que si les policiers du  SPNH feront partie, Garry DESROSIERS evite de répondre à cette question.
 
Pendant ce temps l’ombre des policiers syndiqués du SPNH a plané ce mercredi 11 mars 2020 sur l’administration publique haïtienne. De nombreux fonctionnaires sont traumatisés et n’ont pu regagner leurs postes.

Une fonctionnaire a indiqué que des femmes ont été victimes d’harcèlement sexuel et d’attouchement de la part des individus lourdement armés qui avaient pris d’assaut les ministères.

Le bilan du passage des policiers syndiqués n’est pas exhaustif 24 heures après les incidents. Un reporter de radio Métropole a recensé 40 véhicules endommagés ou caillassés lors de l’offensive des policiers. La moitié des pertes ont été enregistrées au ministère de la justice.

Même si les policiers syndiqués n’étaient pas dans les rues ce mercredi, ils inspirent désormais la crainte. Au tribunal de Première Instance de Port-au-Prince et au Parlement les fonctionnaires ont fui suite à une rumeur faisant état de l’arrivée des policiers.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Share with: